Autoportrait au miroir, Photographie papier Hahnemühle Glossy 290g, 61x91 cm, 2018 

L'autoportrait n’en est pas tout à fait un : la main de la photographe tourne un miroir vers elle (et vers nous spectateurs, aussi) et là où on s’attendrait à voir un visage, il n’y a rien qu’une surface grise. Au milieu de natures mortes qui figent le temps et semblent nous murmurer des choses imperceptibles, il y a cette photographie d’un impossible autoportrait : nous sommes à nous-mêmes notre propre mystère. Le même esprit anime l’installation discrète dans le hall d’entrée, espace de l’attente et de l’éphémère, avec un canapé entouré de phrases qui flottent autour et qui fait face à une image. C’est une invitation à l’introspection et au calme pour nous, voyageurs de passage.

Hugo Fortin